WattWay : zoom sur le premier revêtement routier photovoltaïque du monde

 

Réchauffement climatique, amenuisement des ressources primaires, augmentation de la demande énergétique… Autant d’enjeux qui doivent nous pousser à repenser notre manière de consommer, mais aussi de produire l’électricité de demain.

Dans ce contexte, WattWay, le premier revêtement routier photovoltaïque du monde, fruit de cinq années de recherche de Colas, l’un des leaders mondiaux des infrastructures de transports, et de l’INES (Institut National de l’Énergie Solaire), fait office d’innovation majeure et de solution durable.

Il y a quelques semaines, on dressait pour vous le bilan des énergies renouvelables en France (Lire l’article).

Cette semaine chez Bee Engineering, on souhaite revenir en détail sur WattWay, cette innovation française brevetée (primée à la Cop 21) qui peut contribuer à augmenter la part du photovoltaïque dans le mix  énergétique français et mondial.

 

 

WattWay : la « première route solaire au monde »

 

« Faisons de la route l’énergie de demain ». C’est sur cette phrase que WattWay pose les bases de sa route solaire.

À l’origine de ce projet ambitieux : Colas, filiale du groupe Bouygues spécialisée dans la construction et l’entretien des infrastructures routières, qui est partie de plusieurs constats :

  • d’ici 2050, la demande énergétique mondiale aura été multipliée par 2
  • nos routes ne sont occupées (en moyenne) par des véhicules que 10% du temps seulement

Après cinq ans de recherche, Colas, en collaboration avec l’INES (Institut National de l’Énergie Solaire), a réussi à allier son expertise technique de la route à la technologie photovoltaïque pour développer le premier revêtement routier photovoltaïque du monde. Cocorico !!

 

 

WattWay a également été primé lors de la Cop 21 de 2015, en remportant le « Trophée Solution Climat » dans la catégorie « Atténuation » qui récompense les meilleures solutions en matière d’atténuation et/ou d’adaptation aux dérèglements climatiques.

 

 

 

Comment ça marche ?

 

© Colas

 

En repartant d’un des constats initiaux, nos routes ne sont occupées par des véhicules que 10% du temps en moyenne.

Pour rappel, le réseau routier français, dans son ensemble, est composé de pas moins de 1 million de kilomètres de routes, dont 600.000 de voies communales, 380.000 de voies départementales et de 20.000 km de routes nationales et d’autoroutes.

Une surface tournée vers le ciel considérable, qui offre de formidables opportunités en termes de production d’électricité solaire renouvelable.

Les contraintes techniques :

Avant que WattWay soit opérationnel, Colas a du trouver un matériau capable d’allier la fragilité des cellules photovoltaïques à la robustesse nécessaire d’une route, pour que tout véhicule puisse circuler dessus sans briser le revêtement et le tout en garantissant une adhérence équivalente aux revêtements « classiques » entre les pneus des véhicules et la chaussée, y compris en cas de pluie.

 

Les dalles WattWay résistent au passage de poids lourds. © Joachim Bertrand

 

 

Les dalles WattWay sont épaisses de quelques millimètres et comportent des cellules photovoltaïques constituant une très fine feuille de silicium polycristallin.

Dans un communiqué, l’entreprise explique que ces dalles sont « enrobées dans un substrat multicouche composé de résines et de polymères, suffisamment translucides pour laisser passer la lumière du soleil et assez résistantes pour supporter la circulation de poids lourds ».

 

Un barreau de silicium polycristallin. © Warut Roonguthai

 

 

 

Promesses et atouts des dalles WattWay

 


Une production d’énergie durable et locale

 

 

Ces dalles, déjà opérationnelles, permettent de produire une source d’énergie propre et renouvelable localement. En effet, l’électricité produite est ensuite injectée directement dans le réseau de distribution local.

20m2 de dalles WattWay suffisent à alimenter un foyer en électricité*.

 

En terme d’application donc, 1km de route équipée de ces dalles peut fournir l’énergie nécessaire à une ville de 5000 habitants.

Dans les zones fortement urbanisées, cette technologie apportera « une énergie renouvelable au plus près des lieux où la consommation d’électricité est la plus élevée et où la demande est en croissance constante ».

Et dans les régions plus isolées, où les coûts de raccordement au réseau électrique sont plus conséquents, du fait de la faible densité de la population, les dalles WattWay permettront « de créer des infrastructures de production d’énergie locales et pérennes, en circuit court ».

En outre, ces dalles permettent d’alimenter des bornes de recharge pour les véhicules électriques, mais aussi de pouvoir éclairer davantage le bord de nos routes pour en améliorer la sécurité.

 

© WattWay by Colas

 

 

 

Pose des dalles par dessus les routes existantes

 

Autre atout, et non des moindres, les dalles WattWay ont été conçue pour être posées directement sur la chaussée.

Il n’y a donc pas besoin de détruire une chaussée pour la reconstruire avec ces dalles. Ces dernières viennent se superposer par collage aux routes déjà existantes (du moins celles en bon état bien sûr), et ne nécessitent donc pas de travaux de Génie Civil.

 

© WattWay by Colas

 

Sur son internet, WattWay propose une vidéo pour découvrir le concept et les atouts en 1min :

 

 

Des tests déjà en cours !

Depuis fin 2016, des tests en « conditions réelles » sont déjà en cours en France !

Après de nombreux essais menés, notamment sur des parkings, Colas a lancé, le 22 décembre 2016, un premier test (qui doit durer deux ans) en conditions réelles avec 1 km de route solaire WattWay installée sur la départementale 5, dans l’Orne (61).

À mi-parcours de cet essai (fin 2017 donc) un premier bilan a pu être fait par Colas.
Même si les objectifs n’ont pas été pleinement atteints (production de 149,4 MWh sur 12 mois au lieu des 280 MWh initialement prévus), les ingénieurs du projet WattWay ont estimé être « très satisfaits » de ces premiers résultats.

Toujours selon les ingénieurs de chez WattWay, « si on ne prend en considération que les dalles qui ont fonctionné en continu [certaines ont par exemple disjoncté lors d’un orage], l’objectif est atteint à plus de 85% ».

Concernant l’autre aspect crucial, celui de la solidité du revêtement, seules 5% des dalles ont été endommagées.

 Ce test a également pu mettre en exergue un « problème » à résoudre, celui du bruit ! En effet, riverains et usagers de ce test ont indiqué que ce revêtement, à l’instar des pavés, était à l’origine de nuisances sonores.

Colas travaille déjà sur de nouvelles dalles, plus plates et comportant moins d’aspérité, afin de diminuer le bruit du revêtement.

Aujourd’hui les dalles WattWay sont déjà testées sur plusieurs sites en France, mais également dans le monde comme aux Etats-Unis ou au Japon.

 

 

Ce projet novateur est une formidable opportunité pour répondre à nos besoins énergétiques de demain, tout en s’inscrivant dans notre volonté de développement durable et responsable.

Vous souhaitez en savoir plus ? Rendez-vous sur le site de WattWay.

 

 

 

(*Source ADEME/CEREN 2014 – foyer français moyen pour 1 000 heures d’ensoleillement/an).

Prêt.e à rejoindre la Ruche ?
Cliquez-ici

By | 2018-06-21T11:23:02+00:00 juin 21st, 2018|Actualités|0 Comments

About the Author: