[Rail] La SNCF et Alstom présentent la motrice du “TGV M”, le TGV du futur !

Temps de lecture : 5 min

Le “TGV M” pointe le bout de son nez !

Dans un communiqué publié mercredi dernier, SNCF Voyageurs et Alstom ont dévoilé les premières images de la motrice du “TGV M”.

Issue de la nouvelle gamme “Avelia Horizon” d’Alstom, cette nouvelle génération de Train à Grande Vitesse est le fruit d’un partenariat d’innovation historique en Europe.

Plus écologique, plus modulable, plus accessible et plus connecté…
Voici tout ce qu’il faut savoir sur le TGV du futur, 100% made in France, dont les premières rames devraient être mises en circulation dès 2024 !

 

La motrice du “TGV M” dévoilée…

C’est depuis le site Alstom de Belfort qu’une véritable petite cérémonie de présentation s’est tenue mercredi dernier, le 26 mai 2021, pour présenter la première motrice du TGV du futur.
Une présentation réunissant Christophe Fanichet (le PDG de SNCF Voyageurs), Alain Krakovitch (le Directeur de Voyages SNCF) ainsi que Jean-Baptiste Eyméoud (Président d’Alstom France).

Même si cette première motrice n’est pas totalement achevée, les géants du rail français avaient tout prévu !
Rideau noir qui se hisse afin de présenter le nez à l’aérodynamisme particulièrement fuselé de cette 4ème génération de TGV, qui n’est pas sans rappeler le Shinkansen, le train à grande vitesse japonais au nez très allongé.

https://twitter.com/nanotousch/status/1397475909188390916

Au-delà de la présentation de la motrice, cette cérémonie était également l’occasion pour les deux groupes de dévoiler les deux grands gagnants du concours lancé fin septembre en interne pour les collaborateurs de la SNCF et d’Alstom France, qui portait sur la création des “robes” d’habillage des rames d’essais.

 


Les deux “robes” d’habillage gagnantes. Capture d’écran du communiqué de presse du 26 mai 2021. Crédit : SNCF Voyageurs / Alstom France.

Le communiqué précise d’ailleurs que les deux collaborateurs lauréats du concours participeront aux essais qui auront lieu en France et République Tchèque en 2022.

 

 

Quelles nouveautés pour cette nouvelle génération de TGV ?

https://twitter.com/SNCF/status/1397576657259704325

Au-delà du renouvellement du parc TGV de la SNCF, avec cette commande de 100 rames de ce nouveau TGV signée par la SNCF en 2018, cette nouvelle génération de TGV s’inscrit pleinement dans le programme “Planète Voyages” de la SNCF, visant à réduire l’empreinte carbone et la consommation énergétique de toutes les activités du groupe.

Cet éco TGV marque donc une petite révolution dans le domaine du rail. Voici quelques chiffres clés :

Un TGV plus écologique et économique :

  • 32% d’émissions de CO2  pour la conception de ces nouvelles rames, par rapport aux précédentes versions,
  • 97% des matériaux de ces nouvelles rames sont recyclables,
  • -20% de consommation d’énergie en fonctionnement, grâce au renvoi d’énergie vers la caténaire pendant la phase de freinage, à la motorisation plus efficace, à l’éco-conduite ainsi que grâce à son nez plus aérodynamique,
  • -20% sur le coût d’acquisition pour la SNCF par rapport aux anciennes rames,
  • -30% sur les coûts de maintenance, grâce à la transmission des informations en temps réel sur les différents éléments des rames pour assurer une maintenance préventive, fournies par des capteurs disposés tout au long des rames.


Un TGV modulable, plus accessible et 100% connecté :

  • Plus modulable, le nombre de voitures peut être ajusté (7, 8 ou 9) et la configuration de l’intérieur peut être modifiée rapidement, en ajoutant/enlevant des sièges, des espaces vélos ou bagages, en fonction des besoins du moment. Le tout en un temps record.
  • 20% de surface en plus à bord, permettant de proposer jusqu’à 740 places, contre 600 aujourd’hui pour les rames en duplex.
  • Le premier TGV 100% connecté grâce à un réseau internet optimisé à bord et la 5G.
  • Bien-être des passagers accru (10% de vitrage en plus, système d’éclairage modulable, système d’air conditionné entièrement repensé…).
  • Un TGV entièrement conçu pour faciliter la circulation à bord, l’accès aux places aux deux niveaux ainsi qu’aux commodités pour les personnes à mobilités réduites. Depuis le début du projet, un outil de réalité virtuelle permet aux clients et aux associations d’usagers de participer à ces aspects d’accessibilité et de confort.

 

 

Une nouvelle manière de concevoir ce nouveau TGV unique en Europe !

Au-delà des nouveautés et améliorations évidentes de ces nouvelles rames, que ce soit en termes d’économies de coûts, d’énergie, d’impact environnemental ou de bien-être des usagers, leur conception résulte d’un partenariat d’innovation historique en Europe !

En effet, depuis le début du projet, plutôt que de partir sur un cahier des charges de plusieurs milliers de pages, les ingénieurs et autres experts de la SNCF et d’Alstom ont été réunis sur un plateau commun lors de la phase de définition et de co-spécification.

J’ai suivi ce projet depuis plus de cinq ans. C’est le fruit d’une volonté commune entre Alstom et la SNCF de travailler ensemble sur cette quatrième génération de TGV. L’innovation a commencé avec une façon de travailler nouvelle avec des plateaux communs pour trouver le produit le plus compétitif, le plus modulable et le moins énergivore” explique Jean-Baptiste Eymeoud, Président d’Alstom France, dans la présentation vidéo de la motrice du “TGV M”.

 

Une mise en service pour les Jeux-Olympiques de Paris en 2024 

Après les essais qui auront lieu en 2022, les premières livraisons devraient avoir lieu à l’hiver 2023, avec une mise en circulation des premières rames en 2024, soit à temps pour les JO Paris 2024 !

La mise en service des 100 rames commandées par la SNCF devrait durer jusqu’en 2031.
À terme, le “TGV M” représentera donc un tiers du parc de TGV de la SNCF, composé actuellement de 400 rames mais qui devrait diminuer à 300 rames quand celles-ci seront toutes en format duplex, à deux étages.

Cette 4ème génération de TGV est également l’occasion pour la SNCF et Alstom de partir à la conquête de l’Europe.
 Le voyage à grande vitesse est bousculé par la crise sanitaire que nous traversons, qui accélère l’évolution des comportements de nos clients. Il est transformé partout en Europe, et dès cette année en France, par l’ouverture à la concurrence”, expliquait Christophe Fanichet, PDG de SNCF Voyageurs, à Belfort.
Nous avons une ambition forte au-delà de nos frontières, comme nous l’avons montré avec le lancement de Ouigo en Espagne. Nous avons donc prévu que ce TGV puisse aller partout en Europe : il sera entièrement adaptable au marché de chaque pays. »

Alors que le TGV, l’un des fleurons de l’industrie et du savoir-faire français, fêtera fièrement ses 40 ans en septembre 2021, le “TGV M” marquera sans aucun doute le début d’une nouvelle ère pour le rail à grande vitesse.

Communiqué SNCF

Communiqué Alstom

 

Prêt.e à rejoindre la Ruche ?
Cliquez-ici

 

Image à la Une = photo d’illustration.