[Mobilités] L’Hydrogène “vert” grand public en route avec Stor-H

 

Temps de lecture : 5 min

 

Depuis quelques années, l’Hydrogène tend à s’imposer parmi les solutions envisagées pour parvenir à une transition énergétique et écologique durable.

Molécule la plus répandue dans l’univers, l’Hydrogène a une grande capacité énergétique et écologique, lorsque son extraction se réalise par électrolyse.

Si beaucoup d’entreprises travaillent déjà sur une “utilisation industrielle” de l’Hydrogène, ses points de distribution actuels, trop coûteux, freinent sa démocratisation et une utilisation “grand public”. Plus pour longtemps ?

L’entreprise franco-suisse Stor-H (filiale d’AAQIUS), semble en effet avoir trouvé une solution pour promouvoir l’Hydrogène “vert” et son utilisation.
La société développe une cartouche permettant le stockage de l’Hydrogène vert à l’état gazeux pour les véhicules légers.
Une cartouche écologique, simple d’utilisation et de la taille d’une bouteille d’eau, qui pourrait bien révolutionner la mobilité, notamment dans les grandes villes.

 

 

Une technologie innovante

Crédit : Stor-H technologies – AAQIUS

 

Jusqu’à présent, l’Hydrogène à destination des moteurs nécessitait un stockage à très haute pression au sein des réservoirs, plutôt encombrants, des véhicules.
L’un des principaux freins à l’essor de l’Hydrogène réside donc dans la nécessité de créer un réseau de stations de recharge complet.
Un problème auquel Stor-H, filiale d’AAQIUS, une PME innovante spécialisée dans le développement de standards technologiques de rupture “vertes” et “bas CO2” pour le transport et l’énergie, a peut-être trouvé la solution : des cartouches rechargeables.

L’objectif de la société est simple : obtenir une cartouche compacte, qui permette de stocker un maximum d’hydrogène de manière sécurisée, en se (re)chargeant facilement.
Pour garantir la sécurité, Store-H a opté pour un stockage du gaz en phase solide, dans une sorte d’éponge à hydrogène, constituée de divers matériaux. Une solution pour le conditionner dans un objet compact, sous une pression beaucoup plus faible, ce qui représente donc moins de risques.

Ces cartouches se clipsent en quelques secondes sur un véhicule qui devra être équipé au préalable d’un récepteur adéquat.
L’Hydrogène est ensuite transformé en électricité pour alimenter le moteur via une pile à combustible.
Chaque cartouche assure une autonomie d’une cinquantaine de kilomètres, échangeable facilement, réutilisable et recyclable, avec une durée de vie de 15 ans.

Pour utiliser ces cartouches, les clients pourront opter pour différentes solutions :

  • Choisir un forfait, négocié au moment de l’achat du véhicule, à condition que celui-ci soit adapté pour recevoir la technologie Stor-H. 
  • Effectuer soi-même la recharge grâce à l’achat d’une machine, peu encombrante et fonctionnant à l’eau déminéralisée, permettant de recharger la cartouche dans un laps de temps de 30 minutes à 2 heures. 
  • Échanger sa cartouche vide contre une pleine, dans l’un des distributeurs automatiques qui seront connectés à l’application Stor-H, permettant ainsi au client de connaitre tous les points de distributions à proximité.
    Ainsi des distributeurs pourront être installés dans des stations-services, des garages et même dans des entreprises de grande distribution pour faciliter l’accès à ces recharges.

 

Un distributeur automatique de Cartouches Stor-H – Crédit : Stor-H technologies – AAQIUS

 

Stor-H estime ainsi que le coût du transport serait entre 10 à 30 % moins cher qu’avec les véhicules électriques à batterie.

“Aujourd’hui, nous proposons un nouveau business model de l’énergie grâce à notre standard STOR-H. Son modèle de distribution révolutionne l’accès et la consommation d’énergie. Les distributeurs STOR-H vont être déployés dans tous les pays qui auront fait le choix du standard STOR-H pour leurs mobilités zéro carbone. Tous les territoires urbains et ruraux vont ainsi s’affranchir de la filière fossile et de ses contraintes d’infrastructure. Par ces distributeurs connectés et automatiques, nous rendons l’hydrogène accessible à tous, partout et en tout temps.”, expliquait Stéphane Aver, le Président d’AAQIUS, lors de la présentation de son projet au World Future Energy Summit (WFES) en 2018.

 

 

// À (re)lire : [Plan Hydrogène] Le gouvernement dévoile son plan à 7 milliards sur 10 ans !

 

Des cartouches adaptées aux véhicules légers

 

Cette technologie innovante est pour le moment adaptée uniquement aux véhicules légers pesant moins d’une tonne, comme les vélos électriques, les triporteurs, les scooters ou encore les petites voitures.
Chaque véhicule pourra embarquer jusqu’à deux cartouches.

En 2019, Stor-H technologies et CycleEurope testaient déjà cette solution sur le “Sneaker”, un concept triporteur à hydrogène.
Ce vélo à assistance Hydrogène baptisé “Gitane powered by STOR-H” a été conçu à la fois pour les professionnels et pour les particuliers, puisque grâce à sa plateforme, il est capable de supporter jusqu’à 25 kilos de marchandises ou de matériel.
Un déploiement de cette solution de mobilité est attendu en Suisse au cours de l’année.

 

Crédit : Stor-H technologies & CycleEurope

 

La solution pourrait être adaptée par la suite à des véhicules plus imposants comme des véhicules lourds, des utilitaires, des bateaux, ou encore des engins portuaires ou aéroportuaires, mais également pour des solutions comme le pompage solaire.

 

 

Des acteurs engagés pour une production industrielle

 

Stor-H a déjà signé des contrats avec différents producteurs d’hydrogène, comme les Services Industriels de Genève, Air Liquide ou encore le géant chinois de la métallurgie MCC.
Pour la distribution, plusieurs partenariats ont été signés avec la France, mais également avec la Suisse, au Maroc ou encore en Chine avec le groupe Censtar qui gère 130 000 stations-service.

Une douzaine de constructeurs se sont déjà engagés dans la fabrication de véhicules légers dotés de la technologie Stor-H, dont le groupe PSA, les start-up Gazelle et No Smoke et CycleEurope.

Avec trois levées de fonds prévues entre 2019 et 2022 pour un montant total s’élevant à 60 millions d’euros, et un premier investissement de 20 millions d’euros d’AAQIUS lors du lancement de Stor-H, l’entreprise entame sa production industrielle avec l’attente de plusieurs milliers de cartouches créées d’ici fin 2020.

D’ici à 2025, s’enthousiasme Stéphane Aver, tout l’écosystème Stor-H, des producteurs aux distributeurs, devrait générer 766 millions d’euros de chiffre d’affaires pour une production de 900 tonnes d’hydrogène vert. Six à sept pays devraient être équipés massivement par cette technologie, et éviter ainsi l’émission de 200.000 tonnes de CO2.”, a précisé Stéphane Aver aux Echos.

 

 

AAQIUS : une entreprise avec une vision bas carbone pour le transport et l’énergie

 

Fondée au début des années 2000, AAQIUS compte déjà plusieurs réussites mondiales à son actif dans la dépollution des moteurs thermiques et le stockage.

Avec un Pôle avancé de Recherche et d’Innovation basé à Paris, le groupe s’appuie sur un business model unique “Research & Business”, qui lui permet d’allier à la fois l’expertise technique sur des projets innovants et la capacité de développer ces projets en assurant leur financement et leur profitabilité.
En effet, la société développe elle-même le financement initial avant de collaborer par la suite avec des investisseurs et des industriels.

Après avoir développé une cartouche dès 2009 pour le stockage de l’ammoniaque sous forme gazeuse pour lutter contre les émissions d’oxyde d’azote, la société a cherché à adapter cette technologie à l’Hydrogène.
Après plusieurs années de recherche, menées avec des laboratoires et des universités du monde entier, AAQIUS a fondé Stor-H en 2013.
150 brevets plus tard, les cartouches sont opérationnelles et prêtes à être industrialisées. 

 

Avec cette technologie de stockage d’Hydrogène innovante et pratique, Stor-H se différencie des autres solutions de stockage à haute pression déjà existantes.
Cette technologie, adaptée aux solutions de mobilité
s modernes, allie à la fois praticité et sécurité pour une utilisation plus respectueuse de l’environnement.

En France, comme dans de nombreux pays, l’Hydrogène “vert” apparaît comme une stratégie d’avenir.
En 2019, le Ministre de l’Economie Bruno Le Maire plaçait l’hydrogène au statut de “technologie stratégique”.
Le gouvernement insiste d’ailleurs, dans son plan de relance, sur la nécessité de développer cet hydrogène décarboné, qui n’émet pas de CO2, ni dans sa production, ni dans son utilisation.

 

 

Prêt.e à rejoindre la Ruche ?
Cliquez-ici