La Navale chez Bee Engineering ! (Part 1)

Chez Bee Engineering, nous travaillons et intervenons dans de nombreux secteurs d’activités : industrie de l’énergie et des procédés, infrastructure ou encore industrie des transports.

L’histoire de la navale chez Bee, les projets sur lesquels nous intervenons, on vous dit tout dans une série d’articles ! Notamment grâce à des interviews d’Arnaud, ancien sous-marinier, aujourd’hui responsable de l’activité Nord-Ouest ainsi que de l’activité navale et de Camille, ingénieur consultante Génie des procédés.

 

Un peu d’histoire : le début de la Navale chez Bee

 

L’histoire de la Navale chez Bee remonte à 2013, avec l’ouverture de notre agence nantaise, dont nous venons donc tout juste de fêter les cinq ans.

Dès septembre 2014, nous avons multiplié nos actions auprès de grands acteurs du secteurs, comme DCNS, CMN, OCA ou encore STX.

Notre volonté était claire : devenir des experts du secteur en y apportant le savoir-faire de nos ingénieurs.

Une expertise nouvelle que nous sommes allés chercher dans certains profils, notamment celui d’Arnaud, sous-marinier pendant plus de 17 ans, et possédant donc une expérience terrain dans des domaines tels de la propulsion ou l’armement des bateaux.

 

Grâce au développement de nos équipes, nous avons pu, très vite, intervenir sur différents projets d’envergure :

  • Les Chantiers de l’Atlantique (anciennement STX), avec un contrat de mise en service HVAC (le système HVAC étant, pour simplifier au maximum, le réseau d’air)sur l’A34 (Harmony of the Seas), dès janvier 2015 avec un démarrage du projet en septembre de la même année.
  • Engie Axima sur l’oil & gas : leader dans le domaine du Génie climatique (HVAC) Engie Axima (anciennement Noske-Kaeser) fait partie des sociétés référencées ayant les compétences requises pour mener les études de conception et d’installation HVAC de navires de tout type, ainsi que les moyens pour en assurer la mise en œuvre dans des délais toujours très courts.

 

La Navale aujourd’hui chez BEE ?

 

Aujourd’hui, riche de son expérience, Bee intervient dans des projets aussi divers que variés, grâce à un département entier dédié à la Navale créé il y a un peu plus de deux ans ainsi que par l’ouverture d’une agence à Saint Nazaire, où travaille désormais un peu moins de 20 personnes.

Nous intervenons sur des chantiers de construction de paquebots destinés aux croisières bien sûr, mais également sur la construction de navires militaires, sur des projets de développement d’infrastructures portuaires et d’énergies marines renouvelables.

La Navale est aujourd’hui très importante chez Bee Engineering car, au sein de ce département, on retrouve tous les métiers de Bee, que ce soit :

 

  • La gestion de projet :planification, SCM, doc control, etc.
  • Les études :
    – Avant projet : spécification technique d’équipement, dimensionnement, General Arrangement (GA), calculs hydrodynamiques, etc.
    – Études de détails :GA, P&ID, plan de coordination, plan d’industrialisation, etc.
  • Production (projets UAB-UAB) :préparation, suivi de sous-traitance, expertise matériaux, lean.
  • Travaux-montage :expertise métiers (électricité, automatisme, tuyauterie, HVAC, locaux..)
  • Commissionning (mise en service) :épreuves, pré-commissioning, démarrage des installations (automatisme, électricité, propulsion, tuyauterie et HVAC) jusqu’aux recettes armateurs.

 

 

Quelques uns de nos projets & clients :

PROJET A34: HARMONY OF THE SEAS

 

© Royal Caribbean Cruises Ltd / Les Chantiers de l’Atlantique


Le projet :

La Royal Caribbean Cruises Ltd a confié à STX (désormais Les Chantiers de l’Atlantique) la construction du plus gros paquebot du monde : 362 m de long pour une hauteur de 72 m et une largeur de 47 m.

Au pic de l’activité, ce sont 8000 personnes qui travaillaient sur le chantier.

 

Les interventions de BEE :

Les Etudes :

  • réalisation des schémas de design général des réseaux HVAC,
  • spécification des équipements,
  • réalisation des PID « Scrubbers ».

Le Montage :

  • supervision de montage des réseaux de tuyauterie machine (gestion de sous-traitance, respect du planning, vente armateur)
  • réalisation des épreuves hydrauliques (glycol, vapeur, eaux grises-douce-de mer).

La Supervision de sous-traitance : sur l’applicatif des traitements surfaciques (bolidt).

Le Commissioning :

  • Hydraulique : mise en service des réseaux d’eau glycolée, de réfrigération, des chambres froides, des chillers
  • Aéraulique : gestion de projet, planification et réalisation des essais
  • Instrumentation/Automatisme/Electricité : MST des moteurs et ventilateurs, point to point, mise en service des fire dampers, des smoke extraction, du réseau de supervision cabine (HVACAS)

 

Au départ, en septembre 2015, 5 consultants de Bee Engineering travaillaient sur ce projet. Au pic, chez STX au mois de mars 2016, 35 consultants de BEE étaient mobilisé chez STX, dont 25 rien que sur le A34.

 

(Re)découvrez la construction de ce paquebot hors-normes en Time Lapse :

 

 

 

 

PROJET KAOMBO

 

© Total / Sonangol / Exxon / Saipem

 

Le projet :

Le projet Kaombo consistait en la transformation des deux pétroliers Olympia et Antarctica (316 000 tpl) en unités de stockage et traitement (FPSO) destinées au champ angolais de Kaombo.

Les deux navires sont partis en conversion en septembre 2014 et janvier 2015 pour être livrés respectivement au 1er et au 2e trimestre 2017.

Total, opérateur du champ (en partenariat avec Sonangol et Exxon) avait alors confié l’ingénierie à Saipem (contrat de 3 milliards de dollars). Contrat qui consistait notamment à doter chaque navire d’un topside, (capable de traiter 115 000 barils de brut par jour,) et d’un système d’ancrage.


Les interventions de BEE :

Bee Engineering s’est investi sur le projet Kaombo avec ses deux partenaires Saipem et Technip (respectivement scops Offshore et Subsea).

Nous sommes donc intervenus sur la préparation de la phase commissioning (systémisation,ICAPS, documentations…) et également en préparation des analyses fonctionnelles pour consultation des vendeurs des matériels de contrôle.

 

 

PROJET IAM 51

 

© DCNS / Airbus Defense and Space

 

Le projet :  

Le missile M51 est un missile balistique français (dont l’ogive peut contenir plusieurs têtes nucléaires) pour succéder au M45 pour équiper les sous-marins nucléaires lanceurs d’engins de la Marine Nationale.

DCNS en association avec Airbus Defense and Space étaient responsables du développement et de la production des missiles ainsi que de leurs systèmes. La filière industrielle complète du M51 représente plus de 450 industriels français, dont 140 fournisseurs directs et 40 maîtres d’œuvre de sous-systèmes.

 

Les interventions de BEE : 

En partenariat avec Sofresid Engineering, filiale ingénierie du groupe Saipem, nous avons dirigé les études de préparation pour établir le lien entre la production et les bureaux d’études en analysant les spécifications d’équipements, tout en assurant la coordination sur le chantier.

 

 

Si vous voulez en savoir plus sur nos projets et nos méthodes d’interventions, vous pouvez contacter notre agence Nantaise (contactnantes@bee-eng.fr ) ou bien notre agence de Saint-Nazaire (contactstnazaire@bee-eng.fr).

 

Prêt.e à rejoindre la Ruche ?
Cliquez-ici

By |2018-09-28T15:15:22+00:00septembre 28th, 2018|Actualités|0 Comments

About the Author: